vendredi 1 avril 2011



Sainte-Gauburge, Orne.


Dans la gaze légère

Qui dans le ciel clair

Se développe aérifère,

S'enveloppent les passagères,

Et disparaissent,

A d'autres promesses

Elles s'effacent,

Laissent la place,

A celles suivantes,

Les remplaçantes

Déjà venantes,

Les nouvelles occupantes,

Du ciel amarante,

Les volatiles figurantes,

Les filles d'Avril

Versatiles prennent asile.


A quelles intempérances

Du temps les turbulences

Pourraient-elles être soumises ?

De ces augures elles restent indécises!



Et du météorologue l'observation :

" Selon le dicton,

la recommandation,

d'Avril des facéties

tu te défies."


J.C Tannenbaum directeur de la station d'art météorologique.


2 commentaires:

  1. De bonne veine tout au printemps qui on espère sera flamboyant...

    RépondreSupprimer
  2. " De ces augures elles restent indécises"!

    RépondreSupprimer